Les Chambristes poursuivent leur intégrale des quatuors de Beethoven avec le concours du grand violoniste italien

Girolamo Bottiglieri. Le cinquième quatuor est le plus élégant et serein de la production beethovénienne. Il sera précédé par une œuvre de François Devienne surnommé « le Mozart français » tant la qualité de sa musique brillait dans une époque révolutionnaire musicalement bien triste. 

Quant au Divertimento n°5 du fantasque violoniste baroque Felice Giardini, le manuscrit a été retrouvé par Les Chambristes dans une bibliothèque allemande. Cette œuvre qu’on croyait perdue n’a pas été jouée depuis 270 ans !

Le quatuor des Chambristes.jpg
Programme 116.jpg

© 2019 by Les Chambristes